Студопедия
 


Тлумачний словник

Реклама: Настойка восковой моли




| Авто | Автоматизація | Архітектура | Астрономія | Аудит | Біологія | Будівництво | Бухгалтерія | Винахідництво | Виробництво | Військова справа | Генетика | Географія | Геологія | Господарство | Держава | Дім | Екологія | Економетрика | Економіка | Електроніка | Журналістика та ЗМІ | Зв'язок | Іноземні мови | Інформатика | Історія | Комп'ютери | Креслення | Кулінарія | Культура | Лексикологія | Література | Логіка | Маркетинг | Математика | Машинобудування | Медицина | Менеджмент | Метали і Зварювання | Механіка | Мистецтво | Музика | Населення | Освіта | Охорона безпеки життя | Охорона Праці | Педагогіка | Політика | Право | Програмування | Промисловість | Психологія | Радіо | Регилия | Соціологія | Спорт | Стандартизація | Технології | Торгівля | Туризм | Фізика | Фізіологія | Філософія | Фінанси | Хімія | Юриспунденкция |

Текст для чтения № 4


Дата додавання: 2015-05-27; переглядів: 108| Порушення авторських прав


* * *

Un grand café, avenue du Général Leclerc à Paris. Assis à la terrasse d'un café, un monsieur lit, caché derrière le journal. Devant lui, une table ronde, et sur la table un grand verre de bière.

— Zzz...

Le monsieur, étonné, pose son journal ; il regarde en haut, à droite, à gauche. Rien. II reprend son journal et recommence sa lecture.

— Zzzz... plouf !

Cette fois le monsieur, encore plus étonné, trouve dans son verre de bière... une boule de papier. II cherche : en haut, le ciel ; à côté, devant, derrière, des gens bien tran-quilles. II ne comprend pas.

Comment pouvait-il penser que cette boule a été lancée, de l'autre côté de 1'avenue, par un garçon qui s'amusait à une fenêtre du cinquième étage ? Pour la lancer si loin, Frédéric, le jeune garçon, a employé un appareil qu’il fait lui-même : une sarbacane.

Frédéric est un garçon plein d'idées et curieux de tout. Sur la table de sa chambre, on peut voir un appareil de radio qu'il a monté tout seul et, dans la salle de bain, des taches de toutes les couleurs sur les murs montrent qu'il aime beaucoup la chimie.

Personne, en ce moment-là, ne sait encore que Frédéric sera un jour le grand savant Joliot-Curie et qu'il recevra le prix Nobel.


Текст для чтения № 5

 

Un jour, le grand physicien anglais Davy rencontre un ami dans la rue.

—Comment çа va, cher collègue ? salue Davy l'ami.

—Comme ci comme ça, répond le physicien, j 'ai un problème à résoudre. J'ai un étudiant en première année : il assiste toujours à mon cours, il est toujours devant moi,
au premier rang, et il m'écoute avec attention.

—Ce n'est pas si mal, dit l'ami.



—Oui, mais aujourd'hui, j'ai trouvé une lettre de cet étudiant dans ma boîte. II m'adresse une prière : il a besoin d'une place et il me prie de 1'accepter comme collaborateur. Que faire ?

—Vous me posez une question délicate. Quel est son nom ?

—Faradey.

—Vous dites ? répète la question l'ami.

—F-a-r-a-d-e-y, articule nettement Davy. .

—Quel âge a-t-il ? s'intéresse l'ami.

—II a vingt ans, je pense.

- Est-il doué ? demande l'ami, après un moment de silence.

—II aime à travailler et il travaille beaucoup.

—Voilà un problème difficile. Tenez, mon cher Davy, j'ai une solution à vous proposer.

—Je vous écoute, mon ami, parlez...

—Vous invitez votre candidat chez vous. Non, vous 1'invitez dans votre laboratoire. Vous lui donnez des bouteilles à rincer. Les étudiants n'aiment pas rincer les bouteilles.

—Malheureusement, pousse un soupir Davy.

—Si votre Faradey accepte ce travail, il est bon à quelque chose, s'il refuse, il n'est propre à rien.Le jeune Faradey ne refuse point, il est « bon à quelque chose ».

 

 

LA MONTRE

Hier, c'était mon anniversaire, et mes parents m'ont fait un beau cadeau : Ils m'ont donné une montre !

Elle est belle, ma montre ; elle a une grande aiguille qui tourne très vite, et deux aiguilles qui ne tournent pas très vite.

Mais le soir, quand nous nous sommes mis à table pour le dîner, il n'y avait pas d'œufs à la coque. Moi, je mangeais ma soupe et je regardais ma montre. Maman m'a dit: « Dépêche-toi, Nicolas, ta soupe va être froide.» Alors j'ai fini ma soupe en deux tours et demi de la grande aiguille. A 7 heures 51, maman a apporté le gâteau qui était très bon, et à 7 heures 58 nous avons fini de dîner.

Après le dîner, je jouais avec ma montre : je mettais mon oreille dessus et j'écoutais, son tic-tac ; et puis, à 8 heures 23, maman m'a dit d'aller me coucher. Je voulais garder ma montre pour dormir, mais maman m'a expliqué que ce n'était pas bon pour la montre ; alors, j'ai mis la montre sur la table de nuit. Maman est partie de la chambre et elle a éteint la lumière3.

Et là, ça a été formidable ! Parce que les chiffres et les aiguilles de ma montre, eh bien, ils brillaient dans le noir ! Je ne voulais pas dormir, je regardais ma montre. J'ai entendu mes parents qui allaient se coucher. J'ai ouvert la porte de ma chambre. Je leur ai dit :

- Bonsoir, papa, bonsoir, maman ! II est 11 heures 58. Mais maman n'était pas contente, pas du tout.

- Va te coucher, Nicolas !

Je suis revenu dans ma chambre, j'ai encore entendu papa et maman qui parlaient, et puis j'ai commencé à dormir à 12 heures 14.

Je me suis réveillé à 5 heures 7. II ne faisait pas noir, et les aiguilles de ma montre ne brillaient pas. C'était jeudi, je 'n'allais pas en classe ; mais j'ai pensé : «Maintenant que j'ai une montre, je peux aider papa ! Papa dit toujours qu'il' ne veut pas venir en retard à son bureau ! »

J'ai attendu un peu et à 5 heures 12 je suis allé dans la chambre de papa et maman et j'ai crié :

- Papa ! il fait jour ! Tu vas être en retard au bureau ! Papa s'est réveillé, mais il n'a rien compris. Maman aussi s'est réveillée et elle a demandé :

- Qu'est-ce qu'il у а ?

Mots nouveaux:

une aiguille-стрелка

il fait jour -уже светло,/рассвет/




<== попередня сторінка | наступна сторінка ==>

Не знайшли потрібну інформацію? Скористайтесь пошуком google:


 

© studopedia.com.ua При використанні або копіюванні матеріалів пряме посилання на сайт обов'язкове.


Генерація сторінки за: 0.174 сек.